Compositeurs suisses de musique pour orgue du début du XXe siècle

 

 

 

Voici un petit tour d'horizon relatif à quelques compositeurs de musique d'orgue qui œuvraient à la fin du XIXème siècle et au début du XXème dans la patrie de Jean-Jacques Rousseau. Ce répertoire assez méconnu présente de nombreuses qualités et peut rendre de grands services aux organistes liturgiques.

 

*

 

Franz-Joseph Breitenbach (27 avril 1853-30 août 1934)), maître de chapelle et organiste à la cathédrale de Lucerne après ses études au conservatoire de Stuttgart et après avoir occupé des fonctions similaires à Fribourg et à Bade. Il a fondé une école d'orgue dans sa ville d'adoption. En plus d’œuvres vocales de genres divers, il a composé de nombreuses pièces pour orgue et harmonium (versets sur des pièces grégoriennes, postludes...).

 

Georges Delaye (1863-1949), professeur de piano, d'harmonie et de contrepoint à l'académie de musique de Genève, composa pour différentes formations (choeur, orchestre, opérette...) et des pièces pour orgue (notamment Entrée funèbre parue dans la collection Les Maîtres contemporains de l'orgue de l'abbé Joubert).

 

Elisa Fuchs-Delaye (1872-?), épouse de Georges Delaye, enseignait dans le même établissement que son mari. Elle était organiste à Notre-Dame et Saint-Gervais de Genève et composa également de la musique. Au sein de sa production, on trouve deux pièces pour harmonium (Pièce en la bémol majeur, Jour de fête) et un Ave Maria pour orgue.

 

Frank Martin (1890-1974), professeur à l'Institut Jacques-Dalcroze et au conservatoire de Genève, a écrit plusieurs pièces pour ou avec orgue (Passacaille, Agnus Dei, Sonata da chiesa, Trois chants de Noël).

 

Josef Schildknecht (1861-1899) écrivit une méthode d'orgue ainsi que quelques pièces pour cet instrument.

 

Johann Stehle (1839-1915), directeur de la musique de l'Abbaye de Saint-Gall et organiste à Rorschach, est l'auteur de plusieurs pièces pour orgue (Fantaisie sur le Te Deum et sur Grosser Gott, wir loben dich, Prélude et Postlude sur Adeste fideles, Cinq pièces pour orgue).

 

Otto Barblan (1860-1943), organiste de la cathédrale Saint-Pierre de Genève, a composé différentes pièces pour l'orgue.

 

Bien que de confession israélite, Ernest Bloch (1880-1959) a écrit un peu de musique pour orgue (Six Préludes, Quatre Marches nuptiales...).

 

Willy Burkhard (1900-1955) a écrit quelque pièces pour orgue (parmi lesquelles des variations sur des chorals).

 

Charles Faller (1891-1956), successeur d'Albert Harnisch à l'orgue de la cathédrale de Lausanne, est l'auteur d'un Prélude pastoral pour orgue.

 

Gustave Ferrari (1872-1948). Cet ancien élève des conservatoires de Genève et Paris, écrivit, en plus d'arrangements divers, plusieurs pièces pour orgue (Andantino meditativo, Christmas Pastourelle...).

 

Alfred Glaus (1853-1919), ancien organiste titulaire de la cathédrale de Bâle, est l'auteur de Trois préludes de chorals pour orgue. Il a aussi arrangé les Passions de Bach pour son instrument.

 

Karl Hess (1859-1912), organiste à la Collégiale Saint-Vincent de Berne, a écrit quelques pièces pour orgue (Prélude en fa majeur, Andante en ré majeur, Invention en do majeur...).

 

Le célèbre compositeur du Roi David, Arthur Honegger (1892-1955) est aussi l'auteur d'une pièce pour orgue : Fugue et choral.

 

De Theophil Forschammer (1847-1923), qui travailla essentiellement en Allemagne, on peut retenir plusieurs œuvres pour orgue (Larghetto, Trio sur un choral...).

 

Bien qu'il n'entre pas tout à fait dans les limites temporelles de cette notice et même s'il s'installa à Paris dès 1823, avant de fonder sa célèbre école, il convient de ne pas oublier Louis Niedermeyer (1802-1861), né à Nyon, et qui composa entre autres plusieurs dizaines de pièces pour orgue ou harmonium parues notamment dans La Maîtrise. Il fut également l'auteur d'un célèbre Traité théorique et pratique de l'accompagnement du plain-chant.

 

Olivier Geoffroy

(juillet 2018)

 

 

NDLR. : Il convient d'ajouter à cette liste le nom de l'organiste et compositeur genevois René Livron (1896-1970).

 

Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter